Défi Je bouge : un exemple de détermination

Imprimer

Carmen Lavoie, Maïka Gravel et Dr François Lemieux, prêts pour le Défi Je bouge.

Il y a quelques semaines, le Dr François Lemieux, neurologue à l’Hôpital du Haut-Richelieu, a reçu une invitation très spéciale de la part de sa patiente Maïka Gravel; participer avec sa mère et elle à la course du 10 km du Défi Je bouge, le 9 septembre prochain.

Maïka, 27 ans, est atteinte d’acidose lactique, une maladie causée par le mauvais fonctionnement de la cytochrome-c-oxydase. Cette enzyme produit l’énergie dont le corps a besoin pour bien fonctionner. C’est lorsque sa petite sœur Kim est décédée à l’âge de 2 ans et demi que la famille a appris que les deux sœurs souffraient de la maladie d’acidose lactique. C’était en 1995 et Maïka était alors âgée de cinq ans et demi.

Près de 85 % des enfants atteints de cette maladie en décèdent avant l’âge de 5 ans. À ce jour, quelques individus ont entre 20 et 30 ans. Pour Maïka, la maladie progresse plus rapidement depuis les deux dernières années, mais cette situation n’enlève rien au sourire et à la belle énergie de la jeune femme.

«Nous avons eu un bon contact avec Dr Lemieux. C’est un excellent médecin, qui est proche de ses patients. Si nous avons fait tout ce chemin, c’est grâce à cette belle équipe médicale qui nous accompagne depuis le début. Sans eux, on ne serait peut-être pas rendu là. Ce sont de bons guides pour nous», explique Carmen Lavoie, la mère de Maïka.

«Je fais de la course et j’étais heureux de recevoir cette invitation de la part de Maïka et de la côtoyer dans un autre contexte», explique Dr Lemieux, qui a profité de l’occasion pour s’inscrire au Défi Je bouge en compagnie de ses parents, sa conjointe et leur bébé de 8 mois.

Du rêve à la réalité

La mère de Maïka fait de la course depuis 7 ans et a réalisé son premier marathon l’an dernier. Chaque course qu’elle entreprend, elle le fait pour souligner la persévérance et le courage de Maïka et pour honorer le mémoire de Kim, «le petit ange qui me protège».

«Après avoir complété mon premier demi-marathon, en 2012, j’ai promis à ma fille qu’un jour, elle courrait avec moi», explique-t-elle. Au fil des ans, la promesse de Carmen est devenue le grand rêve de Maïka et c’est cinq ans plus tard qu’il se réalise enfin.

Carmen Lavoie et Maïka Gravel, avec la chaise Kartus.

Pour réaliser son défi, Maïka sera confortablement assise dans une chaise Kartus, conçue spécialement pour les personnes à mobilité réduite qui désirent vivre l’expérience de la course à pied. Pour compléter le 10 km, Dr Lemieux et Mme Lavoie se relayeront pour pousser la chaise de course jusqu’à la ligne d’arrivée.

Celle que le Dr Lemieux qualifie de «véritable rayon de soleil» veut faire passer un message important en participant au Défi Je bouge : «Quand tu es malade, il ne faut jamais abandonner, quoi qu’il arrive». C’est ce que Maïka fait au quotidien, grâce à l’espoir, le courage et la force, comme elle le dit si bien.

Soyez aussi déterminés que Maïka et participez au Défi Je bouge, le 9 septembre prochain, au parc Beaulieu de Saint-Jean-sur-Richelieu. Inscriptions sur place le matin dès 7 h, à toutes les épreuves, sauf celles du vélo 50 km et 75 km.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *